Archives pour la catégorie Grenoble

[Groupe Parents 2.0 – Grenoble] Compte-rendu du 1er groupe {Littérature jeunesse}

Le compte-rendu ci-dessous a été rédigé par Flo La Souricette, organisatrice de cette rencontre.

***

La première rencontre Parents 2.0 de l’agglomération grenobloise a eu lieu samedi 29 novembre 2014.

Nous avons démarré en petit effectif avec 3 participantes, au domicile de FlolaSouricette, neurone organisateur. Le thème retenu concernait la littérature enfantine avec comme question principale : « Comment choisissez vous les livres pour vos enfants ? »

D’abord, c’est le plus souvent aux enfants eux même que revient le choix des livres. Il est parfois difficile de comprendre la raison qui les amène à choisir très rapidement un livre. Nous avons remarqué que les enfants jettent leur dévolu très rapidement sur tel ou tel ouvrage lorsqu’ils rentrent dans une bibliothèque. Mais parfois,  on se rend compte que le choix d’un livre effectué apparemment au hasard répond en fait, par une sorte d’intuition, à la préoccupation du moment (par exemple la question du choix des cadeaux lorsqu’un anniversaire s’approche).

Le livre comme vecteur de messages

Nous,  parents, fonctionnons également au coup de cœur. Nous nous appuyons également sur la littérature jeunesse pour faire passer des messages, du plus trivial (« regarde T’choupi va sur le pot LUI ») au plus subtil (la contemplation de la nature dans les albums de Kazuo Iwamura par exemple).  Le livre sert à faire passer des messages fondamentaux pour nous : notamment que notre amour est inconditionnel (une participante nous a fait découvrir « Est-ce que tu m’aimeras encore ? » de E. Tharlet et C. Leblanc).

Il est également agréable de lire à ses enfants un album apprécié dans son enfance (une vieille édition du Géant de Zéralda qui enchante une deuxième génération).

géant de zéralda

Cependant,  notre vision de l’album/message se heurte parfois à la capacité d’abstraction encore limitée de nos enfants. Entre 2 et 6 ans on a encore  du mal à comprendre les symboles, on bute sur le degré de réalité d’une fiction (« mais ce personnage il existe en vrai ou pas ? ») alors que la soif de connaissances précises est, elle, bien vivace. Ce n’est pas toujours facile à gérer.

Il est bien utile d’avoir des personnes ressources sous la main, notamment les bibliothécaires jeunesse qui nous font découvrir de nouveaux ouvrages. Par exemple, une bibliothécaire a conseillé Cornebidouille de M. Bonniol  à une maman pour son fils qui n’aimait pas les albums : une vraie révélation. Il y a les livres adoptés par les enfants à l’école grâce à des maîtresses passionnées (c’est ainsi que Oh non Georges de Chris Haughton a été adopté parmi les livres préférés d’une des familles).

Et les livres « non choisis » alors ?

Dans nos bibliothèques nous remarquons qu’il y a un certain nombre d’ouvrages « non choisis », notamment ceux reçus par abonnement (comme ceux de l’école des loisirs souvent proposés dans les écoles) et ceux achetés un peu par défaut par un entourage peu au fait de la littérature de jeunesse.  Il y a aussi les livres qu’on a du mal à trouver, et en particulier ceux qui s’inspirent de la bienveillance éducative.

Nous acceptons de lire à nos enfants des ouvrages que nous n’apprécions pas plus que ça mais que nos enfants adorent (les sempiternels albums de Cars et Mickey souvent offerts par l’entourage). Tout au plus changeons nous un peu le texte de ce que nous lisons lorsqu’il ne nous convient pas, en fonction de nos opinions (remplacer «équipe médicale » par « sage-femme » dans un documentaire traitant de l’accouchement par exemple). Nous ne « censurons » qu’exceptionnellement , notamment si le propos nous paraît inacceptable. Une participante a notamment évoqué le cas d’une histoire où un enfant recevait une fessée comme punition pour avoir osé explorer le monde.

En fin de compte, nous apprécions de ne pas être les seuls à choisir ce que nos enfants lisent. Puisque cela permet de leur faire découvrir autre chose que nos propres centres d’intérêt et nous aide à nous dire que nous ne sommes pas tout puissants.

Voilà, nous avons pu partager et découvrir de nouvelles choses dans une ambiance conviviale. Nous espérons étoffer notre petit groupe pour la prochaine rencontre qui aura lieu courant janvier et dans laquelle nous serions bien tentées d’aborder le sujet de la bienveillance éducative.

***

 N’hésitez pas à vous faire connaître en commentaire si vous souhaitez rejoindre le groupe grenoblois.

A bientôt !

Publicités

[Groupe Parents 2.0 – Grenoble] Lancement d’un groupe fin novembre

Les groupes de parents continuent leur expansion.

Samedi 29 novembre 2014, le premier groupe de parents 2.0 de la région grenobloise verra le jour.

La rencontre se fera à 15h, en banlieue grenobloise. Le lieu dépendra du nombre de participants.
Thème : la littérature de jeunesse.

Si vous êtes intéressés, merci de laisser un commentaire ou de nous faire un email pour mise en relation avec notre neurone organisatrice.

Qui peut participer ?

Tous les (futurs) parents qui le souhaitent sont les bienvenus, lecteurs des VI ou non, récents ou réguliers, adhérents ou non. Chacun peut venir échanger sur son vécu, partager ses lectures et amener ses questionnements.

Comme sur le blog, le seul « pré-requis » est d’apporter un écrit pouvant servir de base de discussion et de partage. Il peut s’agir d’un livre, d’un article de presse, d’une étude scientifique, etc.

Belle semaine à tou-te-s !